Gymnastique chinoise

La pratique des mouvements de « gymnastique chinoise » apporte de la sérénité, du calme et du bien être. En France, nous connaissons bien le taïchichuan et le qigong qui sont des pratiques proches mais différentes. Le qigong se focalise sur la circulation de l’énergie dans un but de santé en s’appuyant sur des mouvements lents associés à des visualisations. Le taïchichuan d’origine martial se pratique également lentement avec des exercices à deux et une rigueur dans les gestes plus poussée afin d’augmenter la capacité « d’accrocher » le centre énergétique de son partenaire. Plusieurs versions simplifiées ont été créées afin de rendre plus accessible cet art martial réputé difficile. Les séries 8 et 24 du taïchi de Pékin proposent de travailler seul(e) sur des postures issues du taïchichuan, mais avec une orientation santé.

8 forms (2)

Pratique le matin du taïchi de santé à proximité du célèbre lac Hoàn Kiêm  à Hanoï. Pour découvrir l’enchaînement, je vous propose de cliquer sur les liens 8 forms  et série 24.

Au sud, à Hô Chi Minh Ville (ex Saïgon) , dans le parc Tao Dan, nous pouvons voir une variante avec un éventail.

20180311 taichi fan 600

Une forme courte en 18 mouvements permet à chacun(e) de s’initier à cette série plus esthétique et moins martiale en apparence.